Chrononutrition : L’horaire des repas impacte la santé cardiaque – AHA

Les schémas alimentaires ont fortement évolué ces dernières années, avec une prise de nourriture en dehors des repas qui va en augmentant. Ainsi, aux États-Unis, en 35 ans, la part de l’énergie puisée dans les repas est passée, chez la femme adulte, de 82 à 77%. Et ce alors que l’apport énergétique des snacks a grimpé, de 18 à 23% durant la même période. Le phénomène touche aussi les hommes. Les 3 repas traditionnels (petit-déjeuner, repas de midi et du soir) n’ont plus autant la cote, ce qui reflète des changements sur la façon de manger. La proportion de personnes qui font l’impasse sur l’un des repas principaux a augmenté, tout comme le snacking


 


lire la suite de l'article :  blog.santelog.com