En finir avec les grignotages sucrés grâce à la chrononutrition


« Il peut s’agir d’une carence en tryptophane et/ou en sérotonine, explique le Dr Alain Delabos, nutritionniste. Dès que le cerveau manque de ces substances, cela provoque des envies de grignotages. Ces dernières ne sont pas forcément liées à la quantité, mais plus à la qualité de ce qui a été consommé. En mangeant également des sucres rapides au mauvais moment de la journée, on provoque une hyperinsulinémie, ce qui pousse le pancréas à davantage travailler et entraîne une hypoglycémie qui donne, de nouveau, envie de manger sucré. »



Lire la suite de l'article sur santemagazine.fr